ACTUALITÉS

Les résultats du PEICA confirment la nécessité pour le Québec de se doter d’une stratégie nationale de lutte contre l’analphabétisme
08 octobre 2013

Montréal, mardi le 8 octobre 2013 – Depuis plus de deux ans déjà, le Regroupement des groupes populaires en alphabétisation du Québec (RGPAQ) mène une campagne réclamant l’adoption au Québec d’une stratégie nationale de lutte contre l’analphabétisme. Les résultats du Programme pour l’évaluation internationale des compétences des adultes (PEICA), dévoilés aujourd’hui, soulignent l’urgence de faire de la lutte contre l’analphabétisme une priorité nationale.

 

« Malheureusement, les résultats de cette nouvelle enquête nous démontrent que la situation de nombreux adultes peu alphabétisés ne s’est pas améliorée. Au Canada comme au Québec, on constate même un recul général pour ce qui est des compétences en littératie des adultes par rapport à la dernière enquête de ce genre, menée en 2003. Au Québec, 19 % de la population québécoise âgée de 16 à 65 ans, soit plus d’un million d’adultes, affichent actuellement de très faibles compétences en littératie. Alors qu’en 2003, on évaluait ce nombre à 800 000 pour la même tranche d’âge » indique Caroline Meunier, responsable au développement des analyses et des stratégies au RGPAQ.

 

Le RGPAQ déplore également le fait que les personnes âgées de plus de 65 ans aient été exclues de cette enquête. « C’est insensé ! Les adultes n’arrêtent pas d’utiliser leurs compétences en littératie et en numératie après 65 ans ! Ils ne cessent pas d’être des citoyens, des parents, des consommateurs et parfois même des travailleurs ! » ajoute Caroline Meunier. Rappelons que les conséquences d’un faible niveau de littératie se font sentir dans toutes les sphères de la vie (emploi, santé, citoyenneté, etc.), et ce, peu importe l’âge.

 

Le RGPAQ attend, avec beaucoup d’intérêt, les rapports subséquents qui seront produits à partir des données du PEICA, notamment les analyses concernant l’évaluation des composantes de la lecture. Ces données viendront sans doute soutenir les acteurs qui travaillent avec les adultes faibles lecteurs quant à leurs difficultés et à leurs besoins en matière d’apprentissage.

 

D’ici là, le RGPAQ convie, une fois de plus, la ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, madame Marie Malavoy, à prendre acte des résultats du PEICA et à donner suite à tous les appels lancés cet automne, notamment par le Conseil supérieur de l’éducation, l’invitant à agir de façon structurante pour rehausser les niveaux de littératie de l’ensemble des adultes québécois et à faire de la lutte contre l’analphabétisme une réelle priorité nationale.

 

 


Retour à la section Actualités.

ACCUEIL    CONTACT   

LogoRGPAQ

Développé par Création Wizard inc.