ACTUALITÉS

Élections Québec 2012
16 août 2012

 

Le droit à l’éducation :

c’est aussi le droit pour les adultes de s’alphabétiser !

 Montréal, jeudi le 16 août 2012 – Le Regroupement des groupes populaires en alphabétisation du Québec (RGPAQ), représentant 80 organismes à travers le Québec, invite l’ensemble des partis politiques québécois à s’engager fermement en faveur de la lutte contre l’analphabétisme.

 Le nombre élevé d’adultes québécois peu alphabétisés justifie à lui seul l’urgence d’agir. Au Québec, 1,3 million d’adultes de 16 ans et plus ont de grandes difficultés avec la lecture et à peine deux p. cent d’entre eux sont en démarche d’alphabétisation. Ces adultes vivent souvent dans des conditions économiques difficiles, et leurs enfants sont plus à risque de décrochage scolaire.

 Ne rien faire, c’est accepter qu’une bonne partie de nos concitoyens soit exclue de la vie en société et ne participe pas au développement politique, économique, culturel et social de la collectivité. Résultat : un déficit démocratique inadmissible !

 Les conséquences de l’analphabétisme sont trop importantes pour qu’il n’y ait pas d’action politique d’envergure. C’est pourquoi le RGPAQ réclame à chaque parti aspirant à former le prochain gouvernement du Québec qu’il s’engage à élever la lutte contre l’analphabétisme au rang de priorité nationale. Cette priorité devra se traduire par :

  1. l’adoption d’une stratégie nationale de lutte contre l’analphabétisme incluant des mesures de lutte à la pauvreté;
  2. l’instauration d’un programme d’aide financière pour les adultes qui sont dans une démarche d’alphabétisation populaire;
  3. l’augmentation du financement à la mission des groupes populaires en alphabétisation.

 Depuis plusieurs mois déjà, le RGPAQ mène une campagne pour faire valoir ces revendications. « Tout au long de notre campagne, nous avons recueilli des appuis au sein de la population, de divers organismes de la société civile, ainsi que d’élus municipaux, provinciaux et fédéraux », souligne Solange Tougas, présidente du RGPAQ. « Les partis politiques qui aspirent à gouverner le Québec doivent reconnaître la nécessité de s’attaquer aux causes de l’analphabétisme et prendre des engagements clairs en ce sens, ajoute-t-elle. Les conséquences de l’analphabétisme se font sentir non seulement sur les adultes peu alphabétisés et leur famille, mais sur l’ensemble de la société québécoise. »

 Le RGPAQ, ses groupes membres et les adultes en démarche d’alphabétisation populaire sont prêts à partager leur expertise afin que, partout au Québec, se déploient des actions concrètes et structurantes pour que tous les adultes peu alphabétisés puissent aussi exercer leur droit à l’éducation.

 Le RGPAQ est un organisme voué à la promotion et au développement de l’alphabétisation populaire et des groupes populaires en alphabétisation ainsi qu’à la défense des droits des adultes peu alphabétisés. Il partage avec l’ensemble du mouvement de l’action communautaire autonome la vision d’une société juste, égalitaire et démocratique.

 -30-

 Source :       Caroline Meunier

                (514) 880-7762

politique@rgpaq.qc.ca

www.ensemble.rgpaq.qc.ca


Retour à la section Actualités.

ACCUEIL    CONTACT   

LogoRGPAQ

Développé par Création Wizard inc.