L'ANALPHABÉTISME EN BREF

Être une personne peu alphabétisée au Québec…

Au Québec, 1,3 million d’adultes de 16 ans et plus ont de grandes difficultés avec la lecture (Enquête internationale sur l’alphabétisation et les compétences des adultes, EIACA, 2003).

Hommes, femmes, personnes nées au Québec ou issues de l’immigration, francophones, anglophones ou allophones, jeunes tout droit sortis de l’école ou personnes âgées ayant peu ou pas fréquenté l’institution scolaire, travailleurs, chômeurs ou sans emploi : le portrait de l’analphabétisme est multiple.

Malgré leurs nombreuses compétences et leur débrouillardise, ces adultes ont tous un point en commun : des difficultés importantes en lecture, en écriture et en calcul.

Tout au long de leur parcours personnel, scolaire ou professionnel, ces adultes ont fait face à des conditions de vie difficiles, ils ont été confrontés à un système scolaire ne répondant pas à leurs besoins ou encore, ils ont été dans l’obligation d’intégrer de façon hâtive le marché du travail pour des raisons financières.

Les personnes peu alphabétisées font souvent face, dans leur quotidien, à diverses situations difficiles. Par exemple :

  • avoir besoin d’aide pour lire leurs factures, remplir un formulaire ou une demande d’emploi;
  • ne pas pouvoir lire la posologie d’un médicament;
  • ne pas pouvoir lire une histoire à leurs enfants ou les aider dans leur apprentissage scolaire;
  • signer difficilement leur nom au bas d’un chèque, d’un contrat, du bulletin scolaire de leurs enfants, etc.;
  • devoir se faire accompagner pour voter ou plus simplement ne pas y aller…

Plus encore :

  • ces personnes évitent les situations compromettantes qui dévoileraient leurs difficultés au grand jour;
  • face aux exigences grandissantes du marché du travail, elles ont beaucoup de difficultés à obtenir et à conserver un emploi;
  • elles ont un accès limité à l’information et aux technologies de l’information;
  • elles exercent peu leurs droits fondamentaux comme le droit à l’éducation, à la santé et au travail.

Bien que les causes et les conséquences de l’analphabétisme soient multiples, isolement, pauvreté, exclusion, précarité et dépendance envers les autres sont le lot d’une grande partie des personnes peu alphabétisées…

Cela est inacceptable !

Pour en savoir plus, visitez la section Dossiers du site du RGPAQ.


ACCUEIL    CONTACT   

LogoRGPAQ

Développé par Création Wizard inc.