Un programme d’aide financière pour

les adultes en démarche d’alphabétisation populaire…

   Aide financière aux adultes Ensemble contre l'analphabétisme

URGENT ET PRIORITAIRE !

Au Québec, 1,3 million d'adultes de plus de 16 ans sont considérés peu alphabétisés et uniquement 2% d'entre eux poursuivent une démarche d'alphabétisation dans un centre d'éducation des adultes ou un groupe populaire en alphabétisation. Plusieurs raisons expliquent ce faible taux de participation. En effet, nombreux sont les obstacles limitant la participation des adultes peu alphabétisés à une démarche d'alphabétisation ou à toute autre forme d'éducation.

Le manque de ressources financières est trop souvent l'obstacle majeur rencontré par ces adultes. En effet, un grand nombre de ces adultes vit dans des conditions économiques très difficiles, lesquelles rendent inabordables les coûts associés à une formation. Les deux coûts qui entravent le plus fréquemment leur accès à l'éducation sont les frais de garde et de transport.

Il faut favoriser l'accès à l'éducation aux adultes peu alphabétisés !

Les adultes qui sont en démarche d'alphabétisation deviennent mieux outillés pour assumer les différents rôles qu'ils ont à jouer - parents, citoyens, travailleurs, etc. - et pour affronter notre monde, réel et virtuel, où l'écrit occupe une place prépondérante.

L'aide financière aux adultes en démarche d'alphabétisation populaire : une question d'accessibilité et d'équité

Un obstacle majeur à l'accès à l'éducation des adultes peu alphabétisés sur lequel le gouvernement est en mesure d'agir rapidement est d'ordre financier.

C'est pourquoi, dans le cadre de la campagne Ensemble contre l'analphabétisme - Dossier urgent et prioritaire, le RGPAQ, ses groupes membres et les adultes qui les fréquentent réclament :

  • Que le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport instaure un programme d’aide financière destiné aux adultes en démarche d’alphabétisation populaire, et ce, sans égard au statut de ces personnes, à la provenance de leur revenu (aide sociale, assurance-emploi, revenu d’emploi, etc.) et à leurs objectifs de formation;

  • Que ce programme comprenne trois formes d’allocation soit, une allocation de participation, une allocation pour les coûts liés aux frais de garde et une allocation pour les coûts liés au transport.

Nous tenons enfin à souligner que même un programme d’aide financière bien adapté ne devrait pas faire oublier que le réel défi posé à la société québécoise est celui de la lutte contre la pauvreté. Un programme d’aide financière – même très généreux – ne pourra jamais venir combler les besoins essentiels de ces adultes. L’objectif d’un tel programme est uniquement d’empêcher, par l'attribution d'une aide financière adéquate, que le manque actuel de ressources financières soit un obstacle pour les personnes qui désirent poursuivre une démarche dans un groupe populaire en alphabétisation.

Le saviez-vous ?

Selon l’Enquête internationale sur l’alphabétisation et les compétences des adultes (EIACA, 2003), les possibilités de formation des personnes peu alphabétisées sont grandement dépendantes des investissements de l’État, que ce soit sur le plan de l’aide financière aux participants ou sur celui du financement des réseaux publics et communautaires d’éducation des adultes.


ACCUEIL    CONTACT   

LogoRGPAQ

Développé par Création Wizard inc.